Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2011

Quelque 150 personnes ont manifesté samedi autour de l’hôpital Tenon à Paris (XXe) pour défendre le droit à l’avortement, alors qu’une manifestation d’opposants à l’IVG aux abords du centre hospitalier a finalement été interdite par la préfecture, a-t-on appris de source policière.

Le collectif IVG Tenon, qui a lutté pour la réouverture de ce centre, effective depuis juillet 2011, avait déployé sur les grilles de l’hôpital une banderole « un enfant si je veux, quand je veux, où je veux ». Josée Pépin, l’une des animatrices du collectif, a déclaré que « depuis septembre, l’association SOS Tout petits (opposée à l’avortement) manifeste une fois par mois devant l’hôpital Tenon ».

Publicités

Read Full Post »

Choisir d’avoir un enfant, choisir sa sexualité :
c’est nous qui décidons !

Depuis septembre, des petits groupes intégristes catholiques ont organisé une campagne contre le centre IVG de Tenon, prétendant s’installer à la porte de l’hôpital pour faire pression sur la population et sur les hospitaliers. Il s’agit pour eux d’un symbole, puisqu’en 1987 Tenon était le premier centre d’IVG saccagé par un commando composé des mêmes intégristes catholiques.

Ces attaques s’inscrivent dans un contexte plus large d’offensive de l’extrème-droite contre les libertés : certains veulent empêcher la représentation d’une pièce de théâtre jugée blasphématoire, d’autres l’introduction du concept scientifique de genre dans les programmes scolaires, d’autres encore voudraient maintenir les femmes dans un rôle de reproductrices.
En cette période électorale, ce n’est pas un hasard si le FN propose la suppression du remboursement de l’IVG.
Quant à elle, la droite au pouvoir fait preuve de la plus grande complaisance à l’égard des groupes d’extrême-droite : par exemple le ministre de l’intérieur a interdit les prières de rue depuis septembre, mais ses services les autorisent à chaque fois qu’elles sont le fait de catholiques intégristes et protègent tous leurs rassemblements.
Par ailleurs, le gouvernement s’emploie depuis des années à remettre en cause le droit des femmes de choisir en fermant les centres d’IVG. Rappelons que ces 10 dernières années 149 centres d’IVG ont été fermés dans le pays, et que la loi Bachelot renforce et élargit la logique de démantèlement du service public hospitalier.
Sur le XXe arrondissement, le centre IVG de Tenon a été fermé en 2009 et n’a pu rouvrir que grâce à la mobilisation des habitant-e-s, de nombreuses associations, d’élu-e-s et de militant-e-s. Depuis sa réouverture en 2011, le centre ne désemplit pas, preuve de sa nécessité.

Tenon bon !


Les catholiques intégristes reviennent le 19 novembre, ne leur laissons sous aucun prétexte l’accès à l’hôpital !

Ici comme ailleurs, refusons leur prosélytisme ! Rejoignez-nous !

RASSEMBLEMENT LE 19 NOVEMBRE A 10H
DEVANT L’ENTREE DE L’HÔPITAL 4, RUE DE LA CHINE

Un centre IVG dans chaque hôpital public !
Non à l’ordre moral qui voudrait contrôler nos vies !
Notre corps nous appartient!

Read Full Post »