Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2012

Le centre d’IVG de Tenon a repris ses activités, grâce à la lutte de 15 mois menée dans l’arrondissement par le collectif Tenon, composé d’HabitantEs, Associations, Syndicats, Organisations Politiques, EluEs.
Depuis un an, des groupes intégristes catholiques multiplient les provocations à proximité de l’hôpital, psalmodient des slogans trompeurs, exhibent des affiches d’une rare violences à l’encontre des femmes et de la population. Ne nous y trompons pas, ces gens là appartiennent à l’extrême-droite musclée, celle qui ne respecte ni les libertés individuelles ni les libertés collectives, celle qui veut contrôler nos vies et décider de nos choix.
Tout leur est prétexte à nuisance, jusqu’aux anniversaires de leurs violences dans les blocs opératoires !

Il faut que ça cesse ! Pour que ces intégristes d’un autre âge arrêtent définitivement leurs provocations aux portes des hôpitaux,
LE COLLECTIF A INTERPELLE les éluEs QUI doivent intervenir dans ce sens.
Mesdames et Messieurs les MINISTRES CONCERNES prenez vos responsabilités et faites
respecter le droit des femmes de choisir !

 
Signons massivement la pétition !

Téléchargez la pétition ici
Nous continuerons à agir pour : Le droit des femmes de choisir d’avoir un enfant ou non, L’application de la loi : un centre IVG dans chaque hôpital public Un hôpital public au service de la population,! Des

maternités et des CIVG de proximité, L’abrogation de la loi Bachelot.

assodroitsdesfemmes20@laposte.net

Read Full Post »

Retrouvons nous nombreuses et nombreux,

samedi 24 novembre, à 10H

place gambetta, pour réaffirmer:

Un Centre d’IVG dans chaque hôpital public !

Retrait de la loi Bachelot, un hôpital public pour tous !

Vigilance face aux catholiques d’extrême-droite qui s’en prennent à nos choix !

Non à tout ordre moral qui voudrait contrôler nos vies !

Notre corps nous appartient !

2009 -2012: histoire d’une lutte

Rappelons nous: juillet 2009, nous apprenons la fermeture du centre d’IVG de l’hôpital Tenon.Un collectif large et unitaire décide de se battre pour sa réouverture. Manifs, débats,délégations et encore manifs …. En avril 2011, après 15 mois d’actions persévérantes menées avec la population du 20ème, les hospitaliers de Tenon et des éluES, le centre reprend ses activités. C’est une double victoire: pour le droit des femmes et aussi pour l’hôpital public soumis à la politique de casse des gouvernants.

Un an de harcèlement, ça suffit !

Le centre à peine ouvert, nous avons vu les intégristes catholiques prétendre s’installer auxportes de l’hôpital, pour faire pression sur les femmes et les hospitaliers. Ils ont bénéficié pendant un an de la complaisance du gouvernement Sarkozy et des services de police. Les prières de rues étaient interdites, dites vous ? Mais pendant toute l’année dernière des groupes de « prieurs » catholiques intégristes sont venus avec leurs chapelets et autres psalmodies et cantiques sévir près de l’hôpital. Tout cela à l’encontre des lois Veil et Neiertz qui reconnaissent le droit d’avorter et condamnent l’entrave à l’interruption volontaire de grossesse. Le 25 novembre, dans beaucoup de pays, on manifestera contre les violences faites aux femmes. Les agressions répétées de l’extrême-droite catholique, ses insultes, ses pancartes mensongères, ses tentatives d’intimidation ne sont elles pas des violences faites aux femmes ?

Le 24 novembre nous serons devant l’hôpital !

Ce jour-là, les intégristes, avec l’association SOS tout-petits disent vouloir célébrer le 26ème anniversaire de leur première action-commando dans un bloc opératoire, à Tenon. Ils affichent la volonté de faire de Tenon un symbole de ces actions violentes et rétrogrades. Nous ne les laisserons pas faire, nous serons toujours là pour réaffirmer les droits des femmes et pour faire respecter l’hôpital public. Le gouvernement actuel a annoncé le remboursement à 100°/° de l’IVG. Nous attendons qu’il fasse respecter le droit des femmes jusqu’au bout. Le Ministre de l’Intérieur a été saisi deux fois par le collectif pour qu’il fasse respecter la loi et interdise la présence des intégristes à proximité de l’hôpital. Il n’a toujours pas répondu ……Monsieur le Ministre, allez vous laisser bafouer le droit des femmes?

Read Full Post »