Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Dans la presse’ Category

RÉCIT

Un collectif manifestait jeudi à l’hôpital Tenon pour s’inquiéter de l’accès à l’avortement dans la capitale.

 «Non à la casse de l’hôpital.» Jeudi 3 octobre au matin, une trentaine de manifestants investissent le hall de l’hôpital Tenon, dans le XXe arrondissement de Paris. Le collectif Tenon, regroupant habitants et associations du quartier, et quelques membres du personnel, protestent avec des pancartes, en silence. Motif de leur mobilisation : les conditions ne seraient pas réunies selon eux pour permettre une prise en charge correcte des femmes désirant recourir à l’avortement.

Read Full Post »

Une centaine de militants et habitants du 20ème, la fanfare invisible, des élus locaux et plusieurs journalistes ont participé avec le collectif Tenon pour le droit à l’IVG à la conférence de presse-apéro du 20 avril devant l’entrée de l’hôpital Tenon. La pétition contre les intégristes et le 6 pages du collectif ont rencontré un franc succès!

ici l’article du monde.fr:

http://julieducamp.blog.lemonde.fr/

et le reportage de FR3 à la 6ème minute de ce lien (visible jusqu’au 27 avril):

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_paris_ile_de_france_,80985317.html?cp=US&fb_action_ids=588847264468109&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map=%7B%22588847264468109%22%3A443500975743793%7D&action_type_map=%7B%22588847264468109%22%3A%22og.likes%22%7D&action_ref_map=%5B%5D

 

Les intégristes ont prévu de revenir en mai (le 25), encore une fois c’est INADMISSIBLE!

Le collectif continuera de se battre pour défendre le droit des femmes à l’IVG, contre les intimidations des intégristes devant les portes des hôpitaux!

Read Full Post »

Rappelons l’histoire…..En juillet 2009, le CIVG de l’hôpital Tenon a fermé en catimini. Très vite un collectif large et unitaire composé d’habitants du 20è, de militants de partis politiques, de syndicats , d’associations, a décidé de mobiliser contre cette décision.

Pendant 18 mois il a multiplié les actions pur faire pression sur la direction de l’AP/HP et celle de Tenon, appuyé par la population du 20ème . Devant l’ampleur des réactions, l’AP/HP a dû céder et le CIVG a pu reprendre ses activités en avril 2011.
Mais le respect du droit de choisir des femmes n’a pas plu aux intégristes catholiques. Ceux-ci, encouragés par la complaisance de la police de Sarkozy et par les attaques contre l’hôpital menées par le gouvernement Fillon dans le cadre de restrictions de moyens (en particulier avec la loi Bachelot) ont multiplié les provocations à proximité de l’hôpital toute l’année passée.
Ils prétendent recommencer à venir psalmodier leurs idées rétrogrades à la porte de l’hôpital Tenon.
Ne nous y trompons pas. Ces gens là ne sont pas de gentils prieurs inoffensifs .Ils appartiennent à l’extrême-droite musclée, celle qui ne veut ni des libertés individuelles, ni des libertés collectives, celle qui s’en prend aux femmes, aux homosexuels, celle qui veut régir nos vies et nous imposer son ordre moral.
Nous continuerons à appeler au refus de leurs diktats. Mais nous attendons aussi des politiques qui dirigent (que nous avons interpellé dès juin) qu’ils tiennent les promesses de campagne. Le droit des femmes de choisir passe par le respect de leur décision et par la possibilité de faire une IVG dans les meilleures conditions de sécurité et de confort à l’hôpital public.
Pendant l’été, les hôpitaux n’ont pas répondu à la demande, certains centres ont même fermé. 179 centres ont été supprimés depuis 1O ans. Cela suffit ! Les directions d’hôpitaux renâclent à faire face à leurs obligations.
Nous continuerons à agir pour :
Le droit des femmes de choisir d’avoir un enfant ou non,
L’application de la loi : un centre IVG dans chaque hôpital public
Un hôpital public au service de la population,!
Des maternités et des CIVG de proximité ,
L’abrogation de la loi Bachelot

Toutes ensemble, tous ensemble pour défendre nos droits

Le collectif IVG-Tenon qui regroupe des habitant-es du XXème, et des militantes et des militants de l’Association pour les Droits des Femmes du XXème, d’AC, d’APEIS, d’Alternative libertaire, Attac XXème, la CADAC, EELV XXème, la FASE, Femmes libres, Femmes Solidaires, la LDH XXème, le MRAP, le NPA, le Planning Familial, Pluri-elles Algérie, le PCF, le PG, le PS20e, les syndicats CGT et Sud-Santé Tenon.

Read Full Post »

Le 12 mai : pique-nique festif, dynamique, militant dans le square E.Vaillant, en face de l’hôpital Tenon, pour dire une fois encore le droit des femmes de choisir.

De nombreux habitantEs du 20è, des militantEs d’organisations politiques, syndicales, associatives, ont rejoint celles et ceux du collectif pour dire leur satisfaction que les luttes menées pendant 18 mois aient permis la réouverture en avril 2011 du centre d’IVG, pour réaffirmer aussi leur volonté que le centre de cet hôpital réponde réellement aux besoins et pour dire une nouvelle fois leur détermination à défendre les droits des femmes et l’hôpital public.

 

Une fois encore la police a fait le jeu de l’extrême-droite catholique. Alors que le collectif était interdit de présence devant Tenon – la banderole a même été arrachée par la police – alors que la Préfecture de Police avait interdit toute manifestation dans les rues avoisinantes, les intégristes ont pu continuer leur campagne contre l’hôpital Tenon ( 8 ème manifestation en ce sens !), en s’installant au coin de la rue de la Chine sous la protection des policiers.

 

Nous attendons du futur gouvernement qu’il fasse résolument respecter le droit à l’IVG.

Nous attendons qu’il mette fin aux décisions de la police protectrices des organisations intégristes et attentatoires aux droits des femmes.

Nous attendons qu’il fasse respecter l’hôpital public. Il est insupportable de voir des groupes venir en toute liberté à la porte des hôpitaux faire pression sur les femmes et les hommes qui y entrent, sur le personnel hospitalier qui y travaille, sur la population, pour imposer leur ordre moral.

Nous aurons les mêmes exigences à l’égard des éluEs à l’assemblée nationale le 17 juin.prochain.

 

Nous resterons mobiliséEs pour les droits des femmes, pour un hôpital public au service de la population.

Un centre d’IVG dans chaque hôpital public!

Abrogation de la loi Bachelot !

L’avortement un droit, un choix, notre liberté !

Non à l’ordre moral qui voudrait contrôler nos vies !

Read Full Post »

Quelque 150 personnes ont manifesté samedi autour de l’hôpital Tenon à Paris (XXe) pour défendre le droit à l’avortement, alors qu’une manifestation d’opposants à l’IVG aux abords du centre hospitalier a finalement été interdite par la préfecture, a-t-on appris de source policière.

Le collectif IVG Tenon, qui a lutté pour la réouverture de ce centre, effective depuis juillet 2011, avait déployé sur les grilles de l’hôpital une banderole « un enfant si je veux, quand je veux, où je veux ». Josée Pépin, l’une des animatrices du collectif, a déclaré que « depuis septembre, l’association SOS Tout petits (opposée à l’avortement) manifeste une fois par mois devant l’hôpital Tenon ».

Read Full Post »

L’émission Mode d’emploi sur radio Fréquence Paris Plurielle (106.3 FM) revient sur l’annonce de la réouverture du centre IVG de l’hôpital Tenon.

Ecouter l\’émission.

Read Full Post »

L’information du Parisien nous a été confirmée par Madame De Dadelsen nouvelle directrice de l’hôpital Tenon. L’hôpital Tenon nous a indiqué que « LE PRINCIPE DE REMISE EN ROUTE DU CENTRE IVG ETAIT ACTE. »

Des consultations sont en cours à partir du service d’obstétrique pour l’organisation des conditions d’accueil et le fonctionnement du centre.

Après 15 mois de lutte du collectif unitaire la direction de l’AP-HP a enfin cédé. C’est grâce à la mobilisation des habitantes et habitants du 20ème, des associations, organisations syndicales et politiques, qui se sont retrouvées dans de multiples actions : 2 occupations de la maternité, manifestations, débats, film, nombreuses délégations auprès des autorités de l’AP-HP, que ce résultat a pu être obtenu.

Nous soulignons que la pétition du collectif unitaire signée sur les marchés, sorties de métro… a recueilli 8000 signatures papiers.

Dans l’attente de notre rencontre, début Février avec la direction de Tenon qui doit nous présenter son projet, le Collectif restera mobilisé et vigilant.

NOUS SAVONS QUEL CENTRE IVG NOUS VOULONS ET NOUS LE DEFENDRONS !

La lutte unitaire a porté ses fruits.

 

Read Full Post »

Older Posts »