Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘manifestation’

Le collectif Tenon organise

Dimanche 25 janvier 2015 À 16 h, au Lieu-dit, 6, rue Sorbier 75020 Paris

au programme

 Présentation du roman graphique historique(BD), « Le choix », sur la conquête du droit des femmes à choisir de procréer ou non avec les auteurs Désirée et Alain Frappier et des militantes du MLAC 20ème

– La lutte, en 2014, des femmes en Espagne pour maintenir leurs droits.

Extraits de films « Le train de la liberté » et « Paris Madrid même combat pour l’IVG »

Échanges avec des féministes espagnoles.

Flyer , 25 janvier 2015 au Lieu-dit

 
 
Publicités

Read Full Post »

REMISE EN CAUSE DU DROIT DE CHOISIR , ON VEUT MUSELER LE COLLECTIF TENON !

Le collectif Tenon proteste face à l’attitude autoritaire de la préfecture de police et de ses représentants. Une limite a été dépassée, samedi dernier, en ce qui concerne le respect des droits et de la liberté d’expression. Dans sa lutte pour le droit à l’avortement, pour les droits des femmes, le collectif Tenon, qui est depuis plusieurs mois, interdit de manifestation, doublé d’une interdiction de territoire autour de l’hôpital Tenon, voit ses droits se restreindre .

En effet samedi 15 Décembre le collectif, parqué, serré de très près par une escouade impressionnante de police, n’a pas eu « l’autorisation »de distribuer des tracts. Tracts explicatifs, informant les habitantEs du 20eme, sur la présence quasi mensuelle, d’intégristes catholiques anti avortements, remettant en cause depuis des mois la réouverture du centre d’ IVG Tenon.

Ils sont, EUX, « autorisés » à prier, distribuer des tracts mensongers et exhiber des images violentes. C’est bien à une offensive de l’extrême droite catholique, qui remet en cause ouvertement les droits des femmes, avec la bénédiction de la préfecture de police et de Monsieur Valls ministre de l’intérieur, que nous assistons .

Monsieur Valls, grand ordonnateur de l’ordre public, veut il supprimer le droit de manifestation aux organisations politiques et syndicales ?

Le Collectif CIVG Tenon ne se laissera pas intimider et demande à Monsieur Valls, Ministre de l’Intérieur, que nous connaissons plus efficace pour certaine couche de la population,d’assumersesresponsabilitéspolitiquesetdefairerespecterladémocratie dans ce pays.

Le collectif interpelle les EluEs au niveau local et national afin que cessent ces atteintes aux droits des femmes et à la liberté d’expression. Nous ne nous tairons pas !

Toutes ensembles Tous ensembles, continuons à nous battre pour : le droit de choisir , pour un centre IVG dans chaque hôpital public pour l’abrogation de la loi Bachelot qui casse l’hôpital publique.

 

Le collectif Tenon : des habitants du XXème, et des militantes et militants de l’Association pour les Droits des Femmes du XXème, d’AC, d’APEIS, ATTAC XXème, Femmes libres, Femmes Solidaires,LDH, MRAP, PF, Pluri-elles Algérie, Alternative libertaire, EELV, FASE, GA, NPA, PCF, PG, les syndicats CGT et Sud-Santé Tenon.

Soutenu par la CNT-UR, la Fédération Anarchiste, Rasl’Front-MLV, SCALP, Solidaires,

l’ULCGT XXe, et Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité.

Read Full Post »

Depuis Septembre c’est la 7ème fois que des intégristes catholiques prétendent s’installer à la porte de l’hôpital TENON, pour culpabiliser les femmes et faire pression

sur le personnel hospitalier et la population du 20è. Quarante ans après les luttes des femmes des années 7O et l’adoption de la loi Veil,

il s’agit là d’une véritable offensive contre le droit des femmes de choisir. Rappelons le, ce droit se concrétise aussi par le droit d’avorter.

– Les intégristes catholiques considèrent que le destin d’une femme se résume à la maternité et que sa sexualité n’est que reproductive …. En venant s’afficher avec leur chapelet devant Tenon, ils montrent leur volonté de s’en prendre à nos droits.

– La réouverture du CIVG de Tenon, obtenue par la mobilisation d’habitant-e-s, d’élu-e-s ,et de militant-e-s, est manifestement pour eux le symbole intolérable du droit des femmes à disposer de leurs corps.

– Le FN de son côté veut « remettre au pas » le Planning Familial, le qualifiant de centre d’incitation à l’avortement… Il préconise, par la voix de Marine Le Pen, le déremboursement de l’IVG.

« Elle a péché, Elle doit payer »

– Le FN retrouve là les orientations traditionnelles de l’extrême – droite et de ses composantes intégristes catholiques.

Le gouvernement avec l’application de la loi Bachelot, démantèle le service public hospitalier : il a fermé 179 Centres IVG en 10 ans, et vient de supprimer 500 000 euros de subvention au Planning Familial.

En cette période électorale, nous voyons que de fait UMP, FN, intégristes catholiques, pactisent pour s’en prendre AU DROIT A LA SANTE et AUX DROITS DES FEMMES

Les intégristes catholiques, l’extrême droite veulent continuer leur sale besogne et revenir le 31 Mars, ne leur laissons sous aucun prétexte l’accès à l’hôpital. Ensemble, refusons tout prosélytisme remettant en cause les droits des femmes

Rejoignez nous !

RASSEMBLEMENT LE 31 MARS A 10H30

DEVANT L’ENTREE DE L’HOPITAL 4, RUE DE LA CHINE

métro Gambetta

Avoir un enfant si je veux, quand je veux c’est mon droit et c’est la loi !

Read Full Post »

A l’appel du collectif unitaire 20è/Tenon, 200 personnes, habitants du 20è, militants d’organisations syndicales, politiques, associatives, ont manifesté le 10 mars autour de l’hôpital Tenon pour refuser le diktat des intégristes catholiques qui prétendent imposer leur ordre moral et s’en prendre au droit des femmes de choisir d’avoir un enfant ou non.

En effet pour la 6è fois ces intégristes ont voulu venir à la porte de l’hôpital Tenon exercer leurs pressions sur les femmes et les hommes se rendant à l’hôpital, sur les hospitaliers qui y travaillent.

 

Nous avons rapidement constaté que la police ne voulait pas laisser la manifestation se dérouler normalement. En même temps qu’elle tentait de bloquer le cortège alors qu’il se trouvait sur le parcours autorisé, elle jouait la provocation en installant à proximité le groupe d’extrême-droite.

Lorsque la manifestation a enfin pu progresser, elle s’est rapidement heurtée aux violences policières. Boucliers pour repousser brutalement les manifestants, coups de pied et de matraque, une syndicaliste frappée, l’une des responsables de la manifestation délibérément jetée au sol….

Nous avons constaté aussi le refus des « forces de l’ordre » de laisser passer une ambulance pédiatrique et un véhicule de pompiers qui essayaient d’accéder à l’entrée principale de Tenon.

Le collectif 20è/Tenon a déjà appelé l’attention sur la collusion entre le pouvoir et l’extrême droite. Par la loi Bachelot démantelant l’hôpital public et les interventions des ARS, le gouvernement supprime des services hospitaliers, des maternités, des centres d’IVG.

Les intégristes catholiques lui apportent leur soutien dans la remise en cause du droit des femmes, et en particulier du droit à l’IVG ainsi que le Front national par la voix de Marine Le Pen qui préconise le déremboursement de l’IVG et déclare vouloir « remettre au pas »le planning familial.

 

La date des élections se rapproche et le pouvoir s’énerve. Il s’en prend clairement au mouvement démocratique qui veut s’exprimer dans la rue.

 

Nous appelons toutes et tous les démocrates à se mobiliser contre la violence policière.

Nous appelons toutes les femmes, tous les démocrates à réaffirmer le droit des femmes d’avoir un enfant ou non et à exiger un centre d’IVG dans chaque hôpital public.

Les intégristes veulent continuer leur sale campagne et revenir le 31 mars. Ne les laissons pas approcher de l’hôpital !

Read Full Post »

Quelque 150 personnes ont manifesté samedi autour de l’hôpital Tenon à Paris (XXe) pour défendre le droit à l’avortement, alors qu’une manifestation d’opposants à l’IVG aux abords du centre hospitalier a finalement été interdite par la préfecture, a-t-on appris de source policière.

Le collectif IVG Tenon, qui a lutté pour la réouverture de ce centre, effective depuis juillet 2011, avait déployé sur les grilles de l’hôpital une banderole « un enfant si je veux, quand je veux, où je veux ». Josée Pépin, l’une des animatrices du collectif, a déclaré que « depuis septembre, l’association SOS Tout petits (opposée à l’avortement) manifeste une fois par mois devant l’hôpital Tenon ».

Read Full Post »

Le film sur la lutte du collectif pour la réouverture du CIVG Tenon est (enfin!) en ligne! En deux parties:

On s’est battu pour le gagner. On se battra pour le garder!

Read Full Post »

Ce sont plus de 400 personnes qui ont défilé ce samedi 5 juin 2010 à partir de 11h de L’hôpital Tenon à St Antoine. Pour la première fois, les différents collectifs de l’est parisien, le collectif Unitaire pour la Réouverture du centre IVG à Tenon, l’association Touche pas aux Bluets, le Comité de Sauvegarde de la Maternité de St Antoine et le Comité de Sauvegarde de la Pédiatrie à Trousseau, ont appelé tous ensemble à se battre contre l’application de la loi Bachelot, soutenus en cela par les syndicats Sud Santé et CGT Santé, les organisations politiques, NPA, PC, PG, les Verts et de nombreuses associations.

Les mots d’ordre étaient la réouverture du centre IVG de l’hôpital Tenon bien sûr, mais aussi la conservation de tous les services de pédiatrie de l’hôpital Trousseau, et le maintien de la maternité, du service de pédiatrie, du centre IVG et de l’école de sages-femmes de l’hôpital St Antoine.
Le cortège a reçu un très bon accueil de la part du public dès le début de la manifestation puisque des usager(e)s se sont joint(e)s aux militant(e)s. L’ambiance festive était assurée par les Fanfarons, tous vêtus de rose. Un grand merci à eux !
devant la maternité de l'hôpital Saint AntoineAu terme du défilé, nous sommes entrés dans l’hôpital St Antoine, devant la maternité menacée où se sont déroulées les prises de parole. Le personnel médical en grève a ensuite convié les manifestants à un pot de soutien, bienvenu après ces quelques heures passées sous un soleil de plomb !
Notre action a été relayée par de nombreux journaux : Libération, l’AFP, l’Humanité, le Parisien et un reportage sur FR3 notamment.

Bref, une manifestation réussie et dynamique, mais déterminée aussi à rappeler à tous que nous ne lâcherons rien !

Read Full Post »

Older Posts »